Outils et conseils pratiques pour son voyage

Partir seul pour la première fois en projet de volontariat international peut faire peur mais c'est une expérience extrêmement enrichissante où vous en ressortirez grandi par les rencontres que vous ferez. Lisez les témoignages d'anciens participants pour vous en rendre compte et suivez nos conseils pour préparer au mieux votre voyage.


Les préparatifs

Passeport

Le passeport est la pièce d’identité qui vous permet d’entrer dans un pays en tant que touriste. Il est primordial que vous en fassiez la demande à l’avance. Procurez-vous un formulaire de demande de passeport dans un bureau de poste ou en ligne sur le site de Passeport Canada.

 

Délais : au bureau des passeports, dix jours ouvrables. Par la poste, cela peut prendre plus d’un mois.

Prix : 120$ pour un passeport valide 5 ans et 160$ pour une validité de 10 ans.

 

Attention, vérifiez bien la date de validité de votre passeport ! Certaines compagnes aériennes exigerons que votre passeport soit admissible jusqu'à 6 mois après votre retour.

Visa

Dans quelques pays, l’entrée requiert un visa ou un permis de travail. Les procédures pour l’obtention de ces documents peuvent prendre jusqu’à 4 mois, dépendamment du pays choisi. Il est donc impératif de vérifier plusieurs mois avant le voyage quels sont les exigences d’entrée du pays de destination. Pour ce faire, consultez : www.voyage.gc.ca dans l'onglet «Exigences d'entrée et de sortie».

 

En 2016, des pays dans lesquels nos projet ont lieu, les suivants demandent un visa ou un permis de travail aux Canadiens et Canadiennes : Biélorussie, Arménie, Turquie, Mongolie, Danemark, Inde et Royaume-Uni. Vous recevrez plus d’information concernant les permis de travail du pays après votre acceptation par le partenaire (voir Les étapes d'inscription).

Billets d'avion et assurance

L'achat du billet d'avion et de l'assurance voyage/médico-hospitalière sont de la responsabilité du volontaire. Pour savoir comment faire des économies rendez vous sur Partir avec un petit budget et pour plus d'infos sur l'assurance voyage cliquez sur Santé et Sécurité.

L'assurance de la C.S.S.T. (Commission de la Santé et de la Sécurité au Travail) est obligatoire. Elle couvre les frais encourus pour tout accident de travail survenant pendant le chantier. C'est donc une protection indispensable et qui est comprise dans les frais de participation.

Si un accident arrive pendant le chantiers, vous devez conserver TOUS les documents relatifs à votre « cas » (papiers du médecin, reçus, etc.) afin d'avoir un dossier clair et étoffé à présenter à la CSST.

 

Autres trucs utiles

Astuces

Il peut être très utile de faire des photocopies de tous vos documents importants (passeport, visa, preuve d’assurance etc.) ainsi que de les numériser sur internet (se les envoyer par courriel). Prenez également les numéros de cartes de crédit, ainsi que les numéros d’urgence pour les remplacer en cas de perte ou de vol. Toute cette belle paperasse doit être gardée dans un endroit différent de vos documents originaux et vous pouvez même en laisser une photocopie à proche, ici au Québec.

 

En cas de problème, vous pouvez aussi avoir recours aux services du personnel de l’ambassade canadienne. Que ce soit concernant un passeport perdu ou volé, des démêlés avec la police locale, ou encore des problèmes de santé, ces gens peuvent vous aider.

cOnduire à l'étranger

N’oubliez pas que chaque pays a son propre code de la route. Vous devez être muni d'un permis de conduire international (PCI). Muni du PCI et du permis canadien (délivré par la province), vous pourrez conduire dans plus de 160 pays sans avoir à passer d'examen. Comme il comporte une photo, le PCI est aussi une pièce d'identité utile à avoir si l'on perd ou se fait voler son passeport. Il est valide un an et coûte 25$.

Pour plus d'informations, consultez le site de la Société de l'Assurance Automobile du Québec (SAAQ) ou de  l’Association Canadienne des Automobilistes (CAA).

Lire et se documenter

Partir à l’aventure, c’est toujours excitant ! Mais afin de donner à votre voyage une signification qui aille au-delà de la simple expérience touristique, il est essentiel que vous sachiez dans quoi vous vous embarquez ! Il est donc important que vous vous renseignez sur le pays d’accueil. Ainsi, vous serez beaucoup plus en mesure de comprendre les réalités sociales, politiques et économiques de cette région du monde.

 

Pour cela, plusieurs options : la lecture, les recherches internet, la consultation de guides (Lonely Planet, Let’s GoRoutard ou autres), discuter avec des connaissances qui y sont déjà allées dans ce coin, regarder des films locaux, goûter la cuisine de là-bas dans un restaurant québécois pour discuter avec les propriétaires etc... 

Pensez aussi à vous munir d’un petit dictionnaire de poche, c'est toujours utile ;)

 

Dans ma valise

Qu'est-ce que j'apporte ?

La liste qui suit comprend des affaires qu'on regrette de ne pas avoir amenés une fois rendu à l'étranger. Ce sont des objets facultatifs mais très intéressants à avoir sur un chantier :

     * recettes du Québec

     * sirop d'érable (pour faire goûter aux autres volontaires)

     * épinglettes du Québec (allez voir votre député !)

     * lampe de poche (super pratique si vous vivez sous la tente)

     * huile à moustique (quand ça pique, ça pique longtemps...)

     * vêtement de travail (n'oubliez pas les gants)

     * chaussures de travail

     * pour certains projets : bottes de travail

     * chandail de laine

     * imperméable de poche et bottes de pluie

     * chapeau de soleil

     * gougounes (pour la douche)

     * instrument de musique, livre de chansons et iPod

     * sac de couchage (si demandé)

     * serviettes et débarbouillettes

     * carte internationale des auberges de jeunesse

     * savon en barre pour les vêtements (ça risque moins de se renverser dans ton sac à dos que la poudre!)

Tout ça, sans oublier les effets personnels, bien sûr. Voyage « compact » ! Un sac à dos est  toujours plus lourd à l'étranger que dans sa chambre à coucher et cela vous fera sentir moins vulnérable face à la perte ou au vol ( Voir notre rubrique Conseils pratiques sur Santé et Sécurité).

 

qU'EST-CE QUE JE RAPPORTE ?

En plus de ramener dans vos bagage des moments inoubliables et une collection impressionnante de photos, vous devez respecter quelques règles à la douane. 

  • Ne pas ramener des matières dangereuses (les liquides sont autorisé dans en bagage à main s'ils ne dépassent pas 100 ml et bien scellé).
  • Vous pouvez inclure des quantités limitées de boissons alcoolisées (1,5 litre de vin, 1,14 litre de boissons alcoolisées ou 8,5 litres de bière) et de tabac (200 cigarettes, 50 cigares et 200 grammes de tabac fabriqué).
  • La loi canadienne exige que tous les aliments, les végétaux, les animaux et les produits assimilés que vous rapportez au Canada soient déclarés.
  • Si vous séjournez à l'étranger plus de 7 jours, votre exemption personnelle est de 800$ CAN.

Plus d'information sur le Retour au Pays et sur le site de l'Agence des services frontaliers du Canada.

 

Documents utiles

Guide du participant
Guide Participant 2017.pdf
Document Adobe Acrobat 333.6 KB
Charte de l'Alliance
Alliance quality charter.pdf
Document Adobe Acrobat 106.9 KB
Condition de participation
Conditions d'inscription Chantiers jeune
Document Adobe Acrobat 191.6 KB